A l’occasion de la sortie de son nouvel album « The Journey », Fabrice Tarel en trio passe au Théâtre de France et se réjouit de la Jam qui suit le concert.

A tous les musiciens, voici le lien pour les morceaux choisis pour la jam :

https://drive.google.com/open?id=0B92zPXm2j8PjNG5vMHlra0ZwZVU

www.fabricetarel.com

 

FABRICE TAREL TRIO :

Crée fin 2006 en Angleterre, le Fabrice Tarel Trio s’est forge au fil du temps un univers tres personnel. Les paysages sonores se succedent tout naturellement au sein de compositons savamment dosees entre ecriture et improvisation. Une grande intensite se degage de l’ensemble. Certains passages, rythmes par des osinatos lancinants, degagent une athmosphere hypnotique, alors que d’autres plus intimes se revelent tout en sensibilite et en depouillement. On observe chez les musiciens une complicite evidente, une generosite au service du groupe, pour un voyage musical d’une grande poesie.

Nos références :

Jazz à Vienne, Medien Campus Villa à Leipzig, Festival d’ete du Havre, Jazz à Roche, Jazz à Querbes, Jazz en Touraine, Jazz au Carre, Jazz à Presles, De Saoû de Jazz, Nyons et Moirans Festiv’ete, Peristyle de l’Opera de Lyon, « Tout le monde dehors », Le Domaine du Gasseau, Le Château de St Victor, Jazz Club de Grenoble, Jazz Club de Savoie, Le Millenium à L’Isle d’Abeau, Les Bistrots d’Hiver, Espace George Sand à St Quentin Fallavier, Le Belvedere à St Martin d’Uriage, La Tour du Pin, IMFP, Le Jam, Le Contretemps, avec plus de 120 concerts à ce jour un peu partout en France, et trois disques.

Diffusion au journal de 13h de TF1, le 19/20 de France 3, France Bleu, LM TV, Jazz Magazine, Radio Pluriel, La Montagne, Le Dauphine Libere, Culture Jazz et Jazz Rhône Alpes, Dernieres Nouvelles d’Alsace, Le Journal de la Haute Marne, La Nouvelle Republique.

Ce qu’en disent les médias :

« On a touché du doigt, ensemble, des moments de grâce et sans doute un bout de cette vérité que tout musicien de jazz recherche. Ce soir-là, les anges planaient et se plaisaient tout autant à converser sur des morceaux aux accents rock, aux allures debusiennes ou à la carrure evansienne. L’improvisation n’était plus un prétexte à la dextérité ou à l’expression, elle était source et jaillissement.

Difficile de passer à côté de cette musique tant elle nous parle. Nous parle de nous. Les musiciens délivrent, sans le savoir, des clefs pour repousser nos limites, pour colorier nos états d’âme, pour donner du rythme à notre propre rythme, pour donner sens à la liberté. Laurent Brun – Jazz Rhône Alpes

«Sacrément doués» – Jean-Luc Vabres, France Bleu

« Il y a des soirs où l’on ne regrette pas de s’être déplacé »
« On espère revoir très vite ce pianiste prometteur, avec qui durant deux heures et quinze minutes, on a partagé des phases musicales d’une grande intensité vibratoire » Marceau Brayard- Jazz Rhône Alpes n°128

« Un répertoire de compositions personnelles qui regorgent d’inventions et de sensibilité et présentent un sens déjà achevé de la construction » Vincent Cotro – Jazz Magazine

« Une grande précision et justesse rythmique, une puissance qui envahissait la salle pour un retour quelquefois inattendu à la douceur et à l’apaisement… le trio n’a laissé personne indifférent » Daniel Rodin – La Nouvelle République

« Un trio qui est bien d’avantage qu’une juxtaposition circonstancielle de « pointures » »
« Ce qui éveille et maintient l’attention à l’écoute, c’est l’unité du jeu, due pour une grande part à une pratique commune régulière depuis trois ans, et d’autre part à la qualité musicale des compositions mises en œuvre. » « Des mélodies qui n’expriment pas des jeux intellectuels gratuits mais traduisent la vie intérieure ou l’émotion est sensible. » Bernard Otternaud- Jazz Rhône Alpes n°243

« À l’écoute, les maitres-mots qui me viennent sont : « retenue », « contrastes » et « poésie ».
Trois partenaires qui développent effectivement un vrai son de trio avec des compositions qui manient le groove avec finesse »
« Une grande élégance dans leur façon de développer leur jeu sans jamais forcer le trait »
« Ces trois-là se connaissent bien et tournent ensemble depuis quatre ans d’où la maîtrise et la précision du répertoire où le piano est mis remarquablement en évidence »
« Une expression toute en retenue…beaucoup de maturité…donnant à leur musique une rare profondeur. »
« Une belle découverte, un album à déguster sans modération pour un trio à l’avenir prometteur. » Elie Béraha, Jazz Rhone Alpes

« Des compositions originales qui ne manquent pas d’attrait…, élégamment mélodique, placent ce trio dans la catégorie des combos que l’on repère d’emblée pour la justesse, la connivence et la fluidité qui les habitent. Rythmiquement impeccable et créatif par bien des tours et détours, le trio développe un langage personnel qui ne laisse pas indifférent. C’est du jazz et du suffisamment bien pensé pour qu’on ne s’en aperçoive jamais ; c’est toute la différence. » Yves Dorison – Culture Jazz

Membres :

Fabrice Tarel : Piano, compositions

Depuis son retour en France, Fabrice Tarel se produit sur de nombreuses scènes : Jazz à Vienne, Jazz en Touraine, Rhino Jazz, Jazz au Carre, Le Crescent, Le Jam, L’IMFP, le Festival d’ete du Havre, Le Vortex, Festival « Tout le monde dehors », à la Grande Halle d’Auvergne, à l’Auditorium du Musee Würth, à l’ONU ou encore à l’Opera de Lyon, ainsi qu’à Londres, Paris, Geneve, Leipzig…

Il a enregistre divers albums dont trois disques en trio (Fabrice Tarel Trio en 2007, Praise of Quietness en 2010 et Whirl en 2014).

Fabrice Tarel, a egalement eu l’occasion de collaborer avec des groupes et artistes d’horizons divers, notamment Stephane Guillaume, Tim Giles, Nacim Brahimi, Gil Lachenal, Bruno Tocanne, Percy Pursglove, Adrian Ingram, Krzysztof Majchrzak, Tom Harisson, Andy Barron et Anne Sila.

Il enseigne actuellement au conservatoire de Mâcon et est également organisateur et intervenant du stage pour adulte du Festival Jazz à Junas.

Fabrice Tarel Trio continue avec brio cette quête de l’approfondissement du jazz moderne…L’album combine précision et ambiguité musicale, calme et tempête. Tout est dans le contraste et la surprise, ce qui n’empêche pas les musiciens d’interpréter ces pièces en totale symbiose et harmonie. Delphine Habert – Toute la Culture

 

Diplôme en piano jazz du Leeds College of Music en Angleterre, où il reside de 2004 à 2007. Des masters class lui donnent la possibilite de rencontrer Dave Liebman et Jerry Bergonzi.

Yann Phayphet : Contrebasse

Ne à Lyon le 1er septembre 1986, c’est apres avoir mene des etudes d’ingenieur que Yann Phayphet decide de se consacrer à la musique et integre l’ENM de Villeurbanne puis le Conservatoire National de Lyon sous l’impulsion de Jerôme Regard.

Multipliant les projets à la contrebasse et à la basse electrique au sein de differents groupes d’esthetiques tres differentes, tels que Electrophazz ( nu soul / hip hop ), Mahssi ( latino fusion ), Thibault Saby quartet ( jazz moderne ), ainsi que de nombreuses autres collaborations , il developpe un son jazz avec un background tres binaire, ce qui s’avere peu commun pour un contrebassiste.

C’est principalement avec le groupe EYM Trio qu’il a pu se montrer sur les scenes françaises et europeennes. Il s’est notamment produit à Jazz à Vienne, Fort en Jazz, Vaulx Jazz, Jazz à Vannes, Jazz à Oloron, Jazz sous les châtaigniers, Tournai Jazz Festival, Moz’Aïque Festival, Altitude Jazz Festival, Golden Jazz Trophy, Festival des nuits d’ete, Cosmo Jazz, Nancy Jazz Pulsation, un doua de jazz. Il a egalement participe à des tournees aux Etats-Unis, Mexique, Inde, Italie, Espagne, Republique Tcheque, Slovenie, Slovaquie, Croatie, Belgique, Suisse, Allemagne etc.

Il est laureat, du concours national de La Defense, du tremplin Jazz à Saint-Germain-des-Pres, et de la prestigieuse Getxo Internationale Jazz Competition.

Charles Clayette: Batterie

Batteur tres actif et demande dans la region Rhône-Alpes, Charles Clayette est un des membres fondateurs du Lyon Jazz Collectif (association Collectif Polycarpe).

Charles Clayette a enregistre 10 disques depuis 2002 dont un en 2011 avec Marcus Strickland (USA) avec le David Bressat Trio, puis un album avec Walter Smith (USA) en 2013 avec le Seb Joulie Group (disque signe par le Label Fresh Sound) puis un album avec Will Vinson en 2014 avec le groupe Strio lors d’une tournee.

Il se produit regulierement avec Strio, David Bressat Trio, Seb Joulie Group, Julien Bertrand Quintet, Benjamin Guyot Quintet, EP6 (Eric Prost sextet), Isaac’s mood, Mathieu Rosignelly trio (Suisse).

Il est present dans de nombreux clubs et festivals de l’hexagone depuis une dizaine d’annees : Sunset, Sunside, Club de Minuit de Jazz à Vienne, le Chorus (Lausanne), AMR, (Geneve), Peristyle de l’Opera de Lyon, Rive-de-Gier Festival…

Il a ainsi eu l’occasion d’accompagner des musiciens de renom tels que :
Marcus Strickland, Pierre de Bethmann, Walter Smith III, Will vinson, Daniel Huck, Tony Pagano, Irving Akao, Pierre Drevet, Eric Lelann, Jean-Louis Almosnino, William Chabbey, Eric Prost, Gil Lachenal, François Chassagnite, Olivier Truchot, François Gallix, Pierre Lafrenay…

Charles Clayette a etudie la musique en integrant la classe de batterie du CNR de Lyon avec Laurent Sarrien (Collectif Mu). Il a egalement pu travailler avec Jimmy Cobb (…notamment Batteur de l’album Kind Of Blue de Miles Davis) pendant son experience New-yorkaise de 3 mois au cours de l’annee 2002.

 

SONY DSC

SONY DSC

2644

Social Share